Celia Gouin-Arsenault (ALC 2015) et Fanny Britt (ALC 1995) seront à l’Espace Go à l’automne

Le Théâtre Espace Go dévoilait lundi hier sa 41e saison, soit 2019-2020. De jeunes joueuses de soccer apprendront à s’allier pour accéder à la victoire dans «Les louves», texte traduit par la dramaturge Fanny Britt et mettant en scène, entre autre, Célia Gouin-Arsenault.

Partagez

Alix Dufresne (ALC 2007) et Ariane Labrèche (ALC 2013) collaboreront au show radio d’après midi de QubRadio

Les deux chroniqueuses collaboreront à l’émission Les Effrontés, dès le 25 juin, du lundi au vendredi, de 13h-15h.

Partagez

Evelyne de la Chenelière et Sylvain Bellemare collaborent au 4 sous

Les deux anciens diplômés du programme ont travaillé sur la pièce Noir qui est présentée du 22 janvier au 4 février. En plus d’avoir adapté son propre roman à la scène, Evelyne de la Chenelière joue dans cette mise en scène de Jérémie Niel. Sylvain Bellemare, quant à lui, signe la conception sonore de cet univers particulier.

Partagez

Cœur de pirate en nomination aux Juno Awards

Le gala qui récompense le meilleur de la musique canadienne a nommé l’auteure-compositrice et interprète dans la catégorie Francophone album de l’année.

Partagez

Laetitia Isambert chante Hardy

Dans un spectacle mêlant musique et jeu, Laetitia Isambert (DEC ALC, 2012), nous livre avec finesse les plus belles chansons de Françoise Hardy tout en nous révélant de façon originale des aspects moins connus de sa personnalité complexe. Un spectacle à voir au théâtre d’Outremont le 13 et 14 octobre prochain.

Partagez

20 x 5 | La Cinémathèque québécoise

L’idée est toute simple : offrir au public un parcours balisé à travers l’histoire du cinéma, un parcours en 100 films choisis dans les oeuvres de 20 géants de la mise en scène. Ainsi, de Charlie Chaplin à Lars von Trier, de Carl Theodor Dreyer à Bertrand Tavernier, de Luís Buñuel à Agnès Varda et de Jean Renoir à François Truffaut, ce cycle nous permet de traverser un siècle de cinéma en sautant d’un grand film à un autre, sans négliger au passage la redécouverte de quelques longs métrages moins connus.

Le burlesque et le surréalisme ont leur place, aux côtés de la Nouvelle Vague (Jean-Luc Godard), de la naissance des jeunes cinémas nationaux (Miloš Forman, Roman Polanski, Claude Jutra), du western (John Ford) et du Nouvel Hollywood (Robert Altman). Le cinéma humaniste japonais d’après guerre n’est pas en reste (Masaki Kobayashi), tout comme l’âge d’or du cinéma italien, ici représenté par son individualité la plus flamboyante (Federico Fellini). Les courants du cinéma contemporain sont aussi présents avec les dispositifs narratifs d’Atom Egoyan, les comédies et les drames de Nanni Moretti, ainsi que le réalisme engagé des frères Dardenne.

20 X 5, c’est 100 fois l’amour du cinéma !

Source : 20 x 5 | La Cinémathèque québécoise

Partagez