Observant la vie quotidienne des Bakthiari dans les montagnes de l’ouest de l’Iran, Ariane Lorrain et Shahab Mihandoust explorent la tradition ancestrale de la teinte naturelle de la laine et du tissage des tapis. Avec respect et affection pour leurs magnifiques protagonistes, les cinéastes composent de longs moments tranquilles qui donnent lieu à une exquise poésie visuelle, aussi vibrante et mystique que les couleurs produites dans les cuves de teinture. Loin d’idéaliser le travail fastidieux qui disparaît peu à peu au profit des marchandises industrielles bon marché, les sages paroles des artisans illustrent les difficultés et les joies des gestes méditatifs et précis qui donnent vie à ces œuvres d’art. Zagros déploie comme une lettre d’amour à une tradition humaine emplie de résilience. Le film fera sa première mondiale aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (RIDM) ce samedi 10 et lundi 12 novembre prochain.

Partagez